Elles l’ont bien cherché !

 

Attention, coup de gueule ma sardine ! Et nouveau billet « Daily Fugu », ça faisait longtemps tiens !

 

Elles l’ont bien cherché !

 

Cette phrase m’énerve toujours. Quel que soit le sujet auquel il fait référence d’ailleurs.

 

Mais en l’occurrence, il s’agit d’une réaction d’une « copine FB » à propos du Syndrome de Choc Toxique (sujet d’actualité donc), copine qui par ailleurs n’a jamais aimé (du tout, et à raison mais là n’est pas la question) que les gens critiquent les femmes obèses ou en surpoids, encore moins avec des phrases du genre « elle est grosse et elle mange une glace, elle le cherche ». (Mettons nous d’accord tout de suite sur le fait que je ne suis pas d’accord non plus avec ces affirmations).

 

Je la replace, c’est tellement mon expression quand je lis ce genre de choses.

 

Quand bien même la femme le « chercherait » (genre en fait c’est une aventurière de la santé, elle fait ça juste pour ressentir ce que ça fait d’être obèse, diabétique ou de perdre ses deux pieds, on sait pas)en quoi est-ce qu’on se donne le droit de leur mettre le nez dans la faute, comme un chiot dans son pipi (ce qui est aussi une abomination éducative qui ne sert strictement à rien, encore une fois soit dit en passant) ?

 

Est-ce que juste une fois dans la vie de quelqu’un, ça a provoqué un changement positif qu’on lui dise « en même temps, tu l’as bien cherché » ?

 
 

Sur le sujet du choc toxique, cette copine (et bien trop d’autres commentaires lus sur la toile) prétexte que « ouiiii mais quand même, elles gardent un tampon 12 à 24h, c’est pas bien, elles le savent pourtant » et que donc, si, il faut les blâmer.

 
 

Ce n’est pas mon expérience qui parle, parce que je ressens le même genre d’aversion quand ça ne me touche pas personnellement, mais en l’occurrence j’ai vécu des expériences du genre, et j’aime bien m’en servir pour mettre les gens face à leurs revendications.

 

Parce que quand c’est quelqu’un qu’ils aiment bien qui annonce avoir vécu ça, tout de suite, ils se sentent moins surs d’eux. Comme une certaine fange de la population (oui, j’ose le dire) qui critique une certaines autre population mais dans le même temps assure que « toi c’est pas pareil, t’es pas comme eux », qu’importe ce que définit le « eux ».

 
 

Alors comme ça, une femme qui garde un tampon longtemps cherche le choc toxique, il n’y a vraiment rien derrière, pas de problème psy, relationnel, physique ou autre, non, elle veut juste se taper une méga infection.

 
 

Perso j’ai eu beaucoup de chance de ne jamais le vivre, ce fameux (et effroyable) choc toxique.

 

La cup, la solution écolo mais pas sans risque.

 

Parce que garder des tampons 12 (ou même 24h), je l’ai fait.

 

Je ne cherchais pas l’aventure, je ne cherchais pas à établir un record, je ne cherchais rien, mais je l’ai fait, et j’aurais pu trouver le pire.

 

Par exemple (mais je ne vais pas te raconter toute ma vie, on y serait encore demain) rien qu’ado, quand j’attendais de pouvoir aller aux toilettes pour le changer, mais que sans une seule amie pour me tenir la porte, je n’osais pas parce que les verrous étaient cassés. Et que quand enfin la seule porte à verrou était disponible, la surveillante entrait, nous mettait dehors et fermait à clés car il y avait toujours deux ou trois énergumènes qui fumaient dans les toilettes.

 

C’était la bonne époque où, quand on essayait d’expliquer à la surveillante que, vraiment, fallait qu’on y aille, « m’dame, j’ai mes règles, m’dame », elle  nous répondait naturellement « fallait prendre tes précautions ».

 

Tiens, encore ce retour du « tu l’as bien cherché », d’une certaine manière !

 

Prendre mes précautions comment ?

 

En me collant un bouchon ? En embarquant des toilettes portatives dans mon sac à dos (je tiens un concept, je crois) ? En poussant et frappant pour être la première à entrer dans les toilettes ? En payant des gens pour qu’ils soient mes amis ?

 

L’adolescence, c’est déjà tellement difficile.

 

Et là je te parle de l’adolescence, donc j’étais une ado, une gamine, à cet âge on a beau informer des risques, bah quelque part, on est pas prêt à les entendre.

 
On écoute, certaines choses entrent et on les intègre, et puis d’autres restent abstraites. On peut dire ce qu’on veut, je pense que ça fait partie de l’évolution normale d’un individu, même si ça entraine de malheureux accidents ou pire.

 

On aura beau dire « fumer ça file le cancer », il suffit de voir combien de jeunes s’y mettent pour comprendre que des fois, ça entre par une oreille et ça s’évapore par l’autre (quoi qu’il parait qu’ils fument moins maintenant, à mon époque j’étais un peu la seule extraterrestre à ne pas m’y être mise).

 
 

Et puis même adulte, le port de la ceinture en voiture : on oublie ! Boire ou conduire ? On choisit pas ! Faire du sport et manger des légumes ? On oublie ! Bien gratter son pare brise et les autres vitres de la voiture : on oublie (ça j’y pense car j’ai justement lu un lot de témoignages, d’un coté les gens qui ne le font pas et qui en rient, de l’autre ceux qui ont causé des accidents parfois mortels… Déjà que je suis du genre flippée si je laisse un cm de givre, maintenant je peux te garantir que Titine semblera sortir du garage)

 

Et je doute pourtant que tout ces gens aient voulu sciemment créer un accident, provoquer la mort de quelqu’un ou la leur, ou jouer les warriors en perdant un bras.

 
 

Sans compter que concernant la coupe menstruelle, que je ne rejette pas aveuglément, il faut bien l’entendre, c’est très difficile d’avoir de bonnes infos : comme le dit Sandrine dans son témoignage (Sandrine, c’est la personne dont parle l’article en lien, plus bas, et qui a lancé malgré elle cette mini-polémique) les fabricants annoncent tout et n’importe quoi sur la durée d’utilisation.

 

Cup ou Tampon, choisis ton arme.

 

J’ai même une copine, dévastée quand elle a vu mon partage d’article sur le sujet, qui m’a dit avoir justement commandé ce jour-là une coupe menstruelle car il était écrit « sans risque de choc toxique, peut-être gardée 24h et plus » et qu’elle flippait grave avec les tampons.
 

La pauvre. Les pauvres.

 

 

Et puis finalement, où s’arrête ce jugement du « tu l’as bien cherché » ? Qu’est-ce qui fait que là on peut, là on peut pas ?

 
 

La sensibilité de chacun ?

 

Mais alors, si on aime pas être jugé, pourquoi on juge les autres ?

 

Ca, c’est une leçon que j’ai enseigné (enfin, j’ai tenté) à ma nièce de 5 ans à Noël.

 

Et je crois qu’elle l’a mieux intégré que bien des adultes.

 

 

 

Je ne sais jamais comment finir les billets humeur/coup de gueule/daily fugu, mais je suis toujours toute ouïes et ravie de connaître ton avis ma sardine, ici dans les commentaires ou pourquoi pas sur ma page Facebook !

 

 

 

Le sujet d’actualité dont tout ça a découlé : Victime d’un choc toxique lié à une coupe menstruelle, une femme de 36 ans est amputée des pieds

 

Partager sur :

8 Comments

  1. Pingback: Elles l’ont bien cherché ! - Les Blogueuses

  2. De toutes façons comme vivre est un risque … On fait ce que l’on peut ou ce que l’on croit ou ce que l’on veut … Peu importe ! Et personne n’a a juger. De toutes manières la vie ça finit toujours mal.

  3. Avant il y avait un manque d’information. Quand j’étais ado, je n’avais jamais entendu de choc toxique suite à des tampons gardés trop longtemps. Aujourd’hui on ne peut pas dire qu’on ne sait pas, mais on pense que ça n’arrive qu’aux autres… Ou alors allez pour une fois je vais pas mourir.. Mais des fois c’est celle de trop ! Il est inutile par contre de rappeler à une personne qui a fait un choc que c’est de sa faute ! La faire culpabiliser est juste inhumain ! Des choses comme ça peuvent arriver à n’importe qui !

    1. Fugu Fugu

      Tout à fait pour le « avant », je me souviens avoir lu la notice de mes tampons pour le découvrir, et quand j’en ai parlé autour de moi, ma crainte était balayée d’un haussement d’épaules en mode « c’est pour se protéger, en vrai ça n’arrive jamais ».

      Je ne suis pas pour trouver une excuse à chaque erreur dans la vie des gens, mais je sais aussi que nous ne sommes pas des êtres manichéens faits de noir et de blanc, on vit dans toute une nuance de gris et parfois, le cheminement qui nous fait faire une erreur est bien plus compliqué que ce que le jugement facile peut penser. Du coup je reste convaincue que le seul moyen de limiter au mieux les « victimes du choc toxique », ou d’autres sujets d’ailleurs, est de continuer à informer. 🙂

  4. C’est exactement pour ce genres de raisons que j’évite de rentrer dans des « débats » sur les réseaux sociaux 😃Les gens prennent tellement de raccourcis que ça en devient déprimant ! On se croirait dans une cession psychologie de comptoir et je trouve ça dingue de lire des remarques du style:  » elle l’a bien cherché !  »
    Tu n’as jamais lu cette phrase sous les articles, surtout en été, quand un pauvre gamin se noie dans une piscine ? C’est même révoltant.
    Ou quand une nana se fait agresser, c’est la faute de sa tenue ou de son comportement. Bref, si la vie était simple et linéaire, ça se saurait. Le principe de l’accident, c’est que c’est un accident justement ! Et pour en revenir au sujet, personne ne met ou ne garde trop longtemps un tampon en se disant: « Tiens, si je faisais une expérience de dingue en essayant de le garder le plus longtemps possible pour voir ce que ça donne ! »

    Je pense que pour sa santé mental, il vaut mieux éviter les débats sans fin avec des gens étriqués d’esprit et avec qui il est impossible d’échanger de vrais point de vue 😇

    1. Fugu Fugu

      Ooooh si, les commentaires de l’été des parents parfaits qui surveillent leurs enfants non stop sans jamais aller aux toilettes, se tourner pour parler ou attraper un truc derrière eux, limite si ils n’ont pas une laisse invisible qui les retient aux enfants… Bref, si, j’en lis bien trop, et je pense que cet été j’en viendrai à râler sur eux aussi. Je suis un peu maso. x)

      J’ai exclu de mes « amis FB » pas mal de gens qui avaient le jugement facile, et qui me faisaient sortir de mes gonds bien trop souvent (d’ailleurs c’est pour ça que la partie « coups de gueule » et « actus » sur le blog est si vide depuis un moment :D). Mais des fois je tombe dessus, et des fois ça me prend d’avoir envie de l’exprimer haha.

      Enfin c’est pour ça que je ne débats plus directement avec eux, j’expose mon point de vue et je viens râler ici, c’est plus efficace et moins douloureux. 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.