Nui !

J’avoue ne pas lui avoir trouvé de sous-titre satisfaisant…

 

Dans ma prime jeunesse, j’étais fada de mangas. Enfin je dis ça, mais je t’avoue que je ne me souviens pas de tout ceux que j’ai pu lire, mis à part les gros titres : Sailor Moon, Dragon Ball, et bien sur les célèbres « Clamp »… Mais je sais que j’en ai lu beaucoup.

 

Aujourd’hui j’en lis beaucoup moins, et ça faisait même un paquet de temps que je n’avais pas pris la peine d’en ouvrir, avant que je ne débarque chez ma soeur pour quelques jours.

 
Devant sa collection, difficile de résister. C’est ainsi que j’ai tiré (attirée par le titre) de sa mangathèque un petit volume coloré :

 
 

Nui ! de Natsumi Mukai

 
 

Les couvertures sont douces et colorées.
Les couvertures sont douces et colorées.

 

 

 

Résumé:

 
C’est l’histoire de Kaya, lycéenne japonaise de 15 ans et toujours accro à ses peluches. (Dit comme ça, ça semble bizarre, mais tu vas voir, c’est le fil -à coudre, hohoho- de l’histoire).
 

Kaya, donc, voue un amour inconditionnel et sincère (quoi que complètement platonique et sans ambiguïté) à ses peluches.


 
Et c’est ainsi qu’un jour, elle va découvrir leur secret : elles peuvent prendre vie, et même forme humaine !

 
 

Le résumé, façon éditeur cette fois.
Le résumé, façon éditeur cette fois.

 

 

Mon Avis :

 

J’ai beaucoup aimé cette (mini) série. Elle utilise les codes des shônens (mangas pour garçons), avec un thème très féminin (les peluches et l’innocence). Avec beaucoup d’humour et de jolis plans, ça marche vraiment bien.

 
 

Pas d'inquiétude, il n'arrive rien au chat !
Pas d’inquiétude, il n’arrive rien au chat ! » alt= »Pas d’inquiétude, il n’arrive rien au chat ! Mais on y voit bien les codes shônens de combat dans le mouvement et la prise de vue.

 
 

J’adore ses trois peluches, Purple qui est secrètement amoureux d’elle et part toujours au quart de tour, Grey qui passe son temps à grogner (en même temps c’est un chien, en peluche, certes, mais un chien quand même) et enfin Aqua, le poisson, qui a toujours le bon mot qui fait mouche.

 

L’équipe sera ensuite renforcée par Pink (au niveau des noms, ça reste facile à retenir), une jument rose, avec un caractère de « fille » qui fait frémir la féministe en moi. Mais ça fait partie du jeu (ma pauv’ Lucette) quand on lit des mangas, on ne doit pas s’attendre à de grandes révélations sur la Vie ni de grands bouleversements des genres.

 

Et puis je dois bien avouer (à la relecture car je l’ai relu depuis que je t’ai écrit ce billet, oui) qu’elle me plait bien, la Pink.

 

Certes c’est une fille, elle est rose… Mais son caractère doux et gentil cache aussi une fermeté et une violence dans ses actes et paroles qui font douter sur son vrai caractère.

 
 

En début de chapitre, on trouve des pages en couleur, ce qui est plutôt rare, et très joli.
En début de chapitre, on trouve des pages en couleur, ce qui est plutôt rare, et très joli.

 
 

Est-ce que j’ai aimé ?

 
 

Quand même, pour un manga « pour filles », j’apprécie que tout ne tourne pas autour de l’Amûûûûr.

 
Certes on retrouve le sempiternel « triangle amoureux » entre Kaya et d’autres, tous en secret bien sur (c’est siiiii romantiiiiique), mais ça reste en fond, la trame principale, quoi que courte, tourne bien plus autour de Purple, de son passé et d’un lourd secret.

 

J’ai aimé également que la série ne soit pas composée de 42 volumes + d’autres en attente d’édition, mais de 3 tomes seulement.

 

Une mini-série qui laisse certes un goût de trop peu, mais qui est sans doutes bien préférable à des épisodes à rallonge sans saveur.

 
 

Etant un manga, la lecture se fait de droite à gauche, j'ai omis de le préciser plus tôt. ;-)
Etant un manga, la lecture se fait de droite à gauche, j’ai omis de le préciser plus tôt. 😉

 

 

PS : La série n’étant plus éditée, et étant restée sur ma faim car chez ma soeur je n’avais pu lire que les deux premiers tomes, c’est chez Momox (encore !) que je les ai trouvés en seconde main.

 

 

Et toi ma sardine, tu lis des mangas ? Est-ce que tu connais Nui !, ou ma chronique a t’elle réussi à te donner envie ? Dis moi tout, les commentaires sont là pour toi ! 🙂

 

 

Nui ! • Natsumi Mukai• Edition Ki-oon • 193 pages (tome 1) • Collection de 3 volumes • 7.50€

 
 

Partager sur :

11 Comments

  1. Pingback: Nui ! - Les Blogueuses

  2. Avatar Ax-L

    J’ai lu les XXX Holic, c’était MON manga quand mes enfants en lisaient plein d’autres. J’en ai lu d’autres aussi : L’infirmerie après les cours, Blood Alone, Le jeu du chat et de la souris et certainement d’autres encore mais je ne me souviens plus des titres

    1. Fugu Fugu

      Ah mais ouiiii, XXX Holic ! ♥

      Je ne me rappelle pas d’avoir lu les autres que tu cites, mais je me rappelle très mal des mangas que j’ai lu alors si ça se trouve, je l’ai fait. :’)

  3. Avatar Blobfish

    Woh, je lisais Video Girl Aï, Ah my Goddess en manga, j’avais commencé Evengélion aussi (c’est différent j’ai trouvé de la série, mais quand je l’ai commencé le manga n’avait que quelques numéros !)

    Mon plus grand regret c’est d’avoir perdu mes Ah my goddess, c’était marrant ces histoires et je n’ai jamais continué. 🙂

    1. Fugu Fugu

      Oh my Goddess, on m’en a toujours dit du bien mais je n’ai jamais pris le temps de les lire… Il faudrait que je voie si on peut les retrouver tiens. 🙂 Evangelion j’ai vraiment, vraiment pas adhéré, mis à part au tout début ! 😀

      Video Girl Aï j’en ai souvent entendu parler aussi, mais jamais vu/lu. 😉

  4. Coucou, comme toi j’étais accro aux Sailor moon et clamp quand j’étais ado, j’ai ensuite totalement arrêté les manga mais j’ai repris tranquillement ces dernières années! merci pour la découverte de cette série, je ne connaissais pas du tout mais ça a l’air chouette, je vais voir si je peux l’emprunter à la bibliothèque 🙂

  5. Je ne lis pas de mangas, je ne connaissais pas le nom de ce personnage[Nui] même si je connaissais son graphisme. Par contre quand j’étais à Tokyo j’allais dans les librairies feuilleter les mangas auxquels je ne comprenais rien, pour le plaisir des dessins et parce que les images sur planches sont dans un certain ordre qui n’a tien à voir avec notre ordre de lecture à la françcaise.

    1. Fugu Fugu

      Je n’ai pas eu ce plaisir de flâner dans une librairie durant mon passage au Japon, l’Amoureux n’est pas trop du genre lèche-vitrine haha, c’est pour ça que dans l’ensemble j’ai ramené peu de souvenirs. Mais ça m’aurait beaucoup plu ! En effet ils ont une autre manière d’ordonner leurs planches, c’est très vivant. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.