Sois libre et dévêts toi.

Avec la rentrée scolaire et l’annulation des arrêtés, je pensais naïvement que le débat était clos et le sujet rangé aux oubliettes jusqu’à l’an prochain au moins. Mais en fait non ma sardine, je me fourrais la nageoire dans l’oeil jusqu’à l’épaule.
 

Déception.
Déception.

 
Le débat m’est revenu dans la face hier matin alors que je tentais péniblement de me réveiller et que mon cerveau jouait joyeusement des percussions, le moment idéal pour utiliser un langage délicat et développer calmement ses idées, tu en conviendras.

Et bien aussi surprenant que cela puisse paraître, j’ai en effet réussi à garder mon calme malgré la vaine tentative de hameçonnage de cette délicieuse personne à me rallier à son avis (moisi). \o/ (En même temps, elle fait partie de ceux qui me reprochent ma naissance hors des frontières françaises, ce qui laisse peu de doutes sur ce que je pense de ses convictions).

Mais comme si il était écrit que hier, j’en entendrais parler partout, tout le temps, ce « débat » a ensuite été suivi de divers articles journaleux impliquant les propos d’un certain homme politique.

Bien, bien, bien.
 

Puisque encore aujourd’hui il fait parler de lui, allons y… Parlons du burkini !

 

D’un point de vue purement personnel, je dois te l’avouer, le burkini, je m’en bats les nageoires. Déjà parce que je ne vais jamais à la plage (rapport au fait que je vis plutôt à la montagne), mais aussi (surtout) parce qu’en fait… Ben je m’en fiche de ce que ma voisine de serviette ou de table peut bien porter.

Je suis le genre de fugu qui n’aime pas se mêler des affaires des autres car elle n’aime pas du tout (du tout !) qu’on se mêle des siennes. Au moins c’est clair, net, facile à comprendre.
C’est pour cela que d’une manière générale, et même si parfois je craque (surtout quand il y a diffusion d’intox et incitation à la haine, je suis un fugu justicier en fait), je laisse les gens dire ce qu’ils veulent « chez eux », en l’occurrence, sur leur mur FB, tant qu’ils me laissent faire pareil sur le mien.

Ca marche plutôt bien d’ailleurs (et je connais quelques débats et discussions des plus intéressants avec des gens sensés, même si nos avis diffèrent), sauf bien entendu quand on est un concombre de mer vindicatif et qu’on refuse que quelqu’un d’autre puisse avoir un avis contraire. Même si pour ça, on va mentir et utiliser des intox afin de prouver sa domination. Ahum, je m’égare. Où sont mes pilules ?
 

Donc, le burkini.

 
Quand je lis et entends parler les « anti burkini », ce qui semble leur poser problème, c’est que les femmes ne soient pas libres.

Mais pas libres où ?

Ah bah bonne question. On nous parle de l’Iran, de l’Arabie Saoudite. On nous dit que là-bas, les femmes sont obligées de se cacher et que c’est pour ça qu’ici, il faut le leur interdire.
 
Question : Est-ce qu’on nous empêche de manger au MacDo sous prétexte qu’au Soudan, il y a la famine ?
 
Il ne me semble pas, non.
 
nope
 
On dit qu’en France les femmes sont libres. Mais libres de quoi ? D’obéir aux injonctions vestimentaires ?

Parce que oui, interdire une tenue, c’est quand même *un peu* les obliger à en choisir une autre.

Une qui conviendra à ceux qui leur auront interdit le burkini sous prétexte que « c’est pas bien d’obliger les femmes à porter ça ».

 
Et que dire alors des commentaires que j’ai pu voir passer « nos femmes sont belles, il ne faut pas les cacher, au contraire, ils faut montrer leurs corps »… Je reviens je vais vomir du machisme et de l’objetisation par les trous de nez.
 

Est-ce à dire que je réfute le combat des iraniennes, syriennes, saoudiennes, … qui ne veulent plus se saper du voile ou d’un burkini pour se baigner ?

Non, bien au contraire. Je voudrais que le monde soit libre, que les femmes soient libres.

Libres de disposer de leur corps : de le montrer, de le cacher, d’en faire ce qu’elles veulent sans être objetisées et contrôlées par les hommes « pour leur bien ».
 

Et donc complètement libres d’aller se baigner en burkini, à poils ou en scaphandre si tel est leur désir. (Quoi qu’avec le scaphandre, ça me semble un rien compliqué, mais après tout…).

LIBRES !
LIBRES !

Source image

 

Voilà, voilà ma sardine, je range mes épines… Je n’ose même pas te dire le nombre de billets que j’ai écrit et jamais publié sur le sujet, mais là, c’était la goutte d’eau de mer qui a fait déborder mon océan.

*plouf*
 

14 Comments

  1. Je suis d’accord, et je l’avais écrit dans mon propre article je crois bien : on ne peut pas dire « mets-toi nue et soit libre » puisque ça devient une obligation… j’ai eu un débat avec une blogueuse avec qui on ne se comprenait pas du tout… elle me disait qu’elle ne voulait pas obliger les femmes à se dévêtir et qu’elle n’avait rien contre le burkini, mais elle voulait l’interdire… je trouvais ça tellement contradictoire !

    1. Fugu Fugu

      Euuuh… En effet je trouve ça carrément contradictoire ! 😀 Mais il y a peut être un truc hyper logique qui m’échappe… Merci de ta visite ! 😉

  2. Je partage ton opinion : le burkini, je m’en tape.
    Et même je trouve ça bien si ça peut permettre à des femmes d’aller à la plage plutôt que rester enfermées chez elles parce que le maillot de bain n’est pas une option. Et que du coup, le burkini les libère d’une certaine manière.
    Après, reste le débat bien plus profond du choix des femmes de s’habiller comme elles veulent, sans injonction directe ou indirecte aucune…. Et là, je crois qu’on n’est pas prêts d’en voir le bout !

  3. Comme je suis d’accord avec toi… Cette manie de vouloir libérer la femme en l’enfermant dans autre chose…
    Perso je suis plus choquée par la mamie nudiste qui nous impose ses années que par la musulmane qui se couvre et qui me ressemble avec ma combi-j-ai-tout-le-temps-froid-dans-l-eau… Et que dire des gens qui souffrent de problèmes de peau et qui doivent rester couverts?
    Bref… J’aimais déjà pas nager…

    1. Fugu Fugu

      C’est tout le problème, si on commence à interdire ce qui déplaît à certains, il faudra bientôt interdire tout ce qui déplait à d’autres (adieu les chaussettes dans les sandales, snif). Si seulement on pouvait garder ses yeux et son jugement pour soi. 😀

      1. J’ai envie de dire que je m’en contrefiche mais à un point de la manière dont se vêtissent les gens… Par contre je cherche toujours la réforme qu’on nous passe en douce quand on nous saoule avec ça.

  4. Il est certain que je me moque complètement de la tenue de qui que ce soit , à la plage chacun fait bien comme il veut tout comme il choisit la religion qu’il veut . Ce débat est un peu ridicule.

    En ce moment le recours à la religion à tout va me choque : voire des personnalités publiques se signer, se faire filmer à l’église, des gens chanter devant l’hôpital à côté de chez moi contre l’avortement ,les manifs contre le mariage pour tous , la pression pour les repas sans viande à la cantine ( et cette année certains parents font vraiment du forcing mais le jour où c’est raviolis on fait comment le gosse ne mange pas? )la remise en cause de la mixité etc.. j’estime que la religion est un truc privé qui ne regarde que soi et je trouve ça dommage d’en faire une définition de sa personne ou que ça serve à juger qui/quoi que ce soit et à se couper d’autre chose.

    1. Fugu Fugu

      C’est devenu le nouveau signe distinctif à la mode (si j’ose dire), et ça fait un peu peur. Après, que les gens se définissent par rapport à ça, malheureusement… La plupart ont besoin de s’accrocher à une distinction qui les rassemble (religion, tenue vestimentaire, choix politique), et le climat actuel ne fait que renforcer ce « besoin » de choisir son camp religieux je pense. :/

  5. Wxug

    Tant qu’on porte pas de chaussettes en pilou-pilou en public. 😀

    (Pour le reste, tu connais déjà que j’adhère complètement à ce point de vue. Et même sans spécifiquement parler de la condition de la femme, c’est la condition de la liberté dans son ensemble qu’on bafoue là : la liberté ne supporte pas qu’on lui porte atteinte.) 😉

    1. Fugu Fugu

      Haha je me doutais que tu allais tiquer sur la distinction « liberté de la femme », j’y ai pensé hier soir et oui, je suis d’accord, c’est la liberté tout court qu’on bafoue. 😉

  6. Je crois que tout a été dis (dans ton article comme à travers les commentaires) , je n’ai rien à ajouter en dehors que ton article est très constructif et donne à réfléchir 🙂 Très bien écrit. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *